Erco
ERCO
Erco
ERCO


Un fruit pour la récré


L’opération « un fruit à la récré » permet de financer sur des fonds européens des achats de fruits et légumes destinés à être consommés par les enfants, à l’école et en dehors des repas.



Prise en charge de 76% de l'investissement pour l'achat d'une centrifugeuse


Mais encore ?

Cette action répond au constat fait par l’Institut National de la Recherche Agronomique (lNRA) qui a montré que la consommation moyenne de fruits et de légumes des Français reste insuffisante, et que le déficit est particulièrement important chez les jeunes et les personnes de milieux défavorisés. Le Programme National Nutrition Santé, dont l’objectif est de réduire la progression de l’obésité et des maladies associées, recommande de consommer au moins 5 fruits et légumes différents par personne et par jour. « L’éducation est au cœur de notre politique municipale. Bien manger, être dans les meilleures conditions pour apprendre est essentiel » rappelle le maire, Guillaume Coutey, qui soutient la poursuite de l'opération jusqu'aux vacances d'été 2017.

Concrètement
Ce programme, consiste en l’octroi d’une aide pour la distribution gratuite de fruits et de légumes transformés et de bananes aux élèves dans les établissements scolaires. Il est financé par l’Union européenne. Pour les établissements situés en métropole, l’aide est calculée avec des forfaits pour la distribution de fruits et légumes et pour les mesures d’accompagnement pédagogique.

Objectif
Ce programme vise à favoriser la consommation de fruits et de légumes par les élèves en organisant des distributions de fruits et légumes en dehors des repas dans les établissements scolaires. Afin d’influer sur les habitudes alimentaires des élèves, un accompagnement pédagogique doit être réalisé dans la période de distribution des fruits et légumes.

Bénéficiaires et demandeurs
Les bénéficiaires de l'aide sont des élèves fréquentant régulièrement les établissements scolaires ou périscolaires. Les établissements fréquentés par les élèves sont appelés établissements bénéficiaires. L'aide doit être demandée par l'organisme qui achète les fruits et légumes distribués. Les demandeurs de l'aide, écoles, collèges, lycées, CLAE, fournisseurs doivent préalablement être agréés par FranceAgriMer.

La distribution
La distribution doit avoir lieu en dehors des repas durant les périodes scolaires ou sur le temps périscolaire (garderie du matin ou du soir). La distribution des produits peut être effectuée au choix, soit dans l’ensemble des classes d’un établissement scolaire, soit au sein d’une ou de plusieurs classes. Les élèves du groupe choisi doivent bénéficier au maximum d’une distribution quotidienne, avec un minimum de 6 distributions par trimestre. Il existe un plafond des quantités par élève et pour les produits transformés ou fruits secs.

L’accompagnement pédagogique
La réalisation d'une mesure d'accompagnement pédagogique est obligatoire au moins une fois par trimestre pour chacun des établissements scolaires qui procède aux distributions de fruits et légumes. Le choix de la mesure est laissé à la libre organisation de l’établissement scolaire et pourra être réalisée par l’enseignant, un animateur de la collectivité ou par une structure externe.

Les dépenses éligibles
  • Les dépenses d’achats de fruits et légumes,
  • Les frais d’achats de petits matériels,
  • Les coûts de transport des produits offerts,
  • Les frais liés aux mesures d’accompagnement pédagogique.
  • Les dépenses déclarées doivent avoir été payées avant le dépôt de la demande d'aide.

Montant de l’aide
Les coûts d’achats et de distribution des fruits et légumes ont été évalués pour établir un forfait par type de produit et les coûts des mesures pédagogiques par type de mesure. Ces coûts sont mis à jour à chaque période. Pour déterminer l’assiette de l’aide à la distribution, ces coûts forfaitaires sont multipliés par les quantités de produits éligibles distribués dans la période. L’aide communautaire est fixée à 76 % de l’assiette de l’aide (coûts forfaitaires des fruits et légumes distribués et des mesures pédagogiques et dépenses facturées et payées pour les autres frais).

La demande de paiement, ça marche comment ?
A partir du 26 janvier 2017, la téléprocédure TLFE permet aux gestionnaires des établissements concernés, agréés par FranceAgriMer :
  • le retrait d’un formulaire de demande de paiement personnalisé et des modèles de tableaux détaillant les livraisons, les dates de distributions et les autres frais. (matériel, transport et accompagnement pédagogique) ;
  • leurs dépôts avec les pièces justificatives de la demande de paiement.

La demande de paiement est trimestrielle et correspond aux périodes scolaires.
Pour un paiement de l’aide à taux plein, la demande de paiement doit être réceptionnée à FranceAgriMer

Paiement de l’aide
L’aide est versée par virement bancaire au bénéfice de l’organisme gestionnaire dans un délai de trois mois à compter du jour de dépôt de la demande correctement remplie. Un décompte reprenant les éléments ayant permis de déterminer le montant réglé est adressé à l’organisme gestionnaire.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous consulter ici.

Bananes, pommes, poires et hier clémentines auront ainsi ravi les papilles de nos écoliers, qui profitent de ces distributions six fois par trimestre. Ils ont aussi pu jouer à reconnaître les fruits en fonction des saisons, dans le cadre de jeux animés par le service de la restauration



Posté par ERCO le 16/02/2017 | Lu 366 fois